Le jour ou j'ai experimenté la somatisation ...

Dernière mise à jour : 17 mai

Il fut une période récente de ma vie pendant laquelle mon corps à expérimenté le chaos. Un chaos relatif car certaines personnes vivent des souffrances autrement plus vives, Mais un chaos élevé sur mon échelle de la douleur, moi qui avait été jusque là laissé tranquille par mon corps.

Je n'étais plus en accord avec moi même, avec mes convictions profondes, mais je me trouvais toutes les excuses du monde pour ne pas acter les changements nécessaires. Parce que j'avais peur de l'inconnu, peur de perdre mes repères, peur d'abandonner mes confortables rétributions salariales, peur de ne pas être à la hauteur, peur du regard des autres.


Tensions corporelles somatisation besoin d'une thérapie, d'une thérapeute sur Voiron
Quand le corps s'exprime


Quand on n' écoute pas sa voie intérieure, quand sa réalité physique n'est plus en accord avec sa réalité spirituelle, alors le corps prend le relai. Il oblige la personne à un temps d'arrêt, à stopper sa dynamique non adaptée pour comprendre et changer. Le traumastisme permet aussi de libérer les énergies qui se sont emmagasinées du fait de la distorsion intérieure. Le lieu du corps et la manière dont se produit le choc n'est pas un hasard et nous donne des informations sur ce qui se passe en nous.


En moins d'un an, voici les signaux d'alerte que m'a envoyé mon corps :

- hernie inguinale : elle représente, pour moi et dans mon cas, un grand désir non exprimé de rompre avec une situation qui m'était désagréable et avec laquelle je me sentais engagée. En gros, quitter mon job. Par le controle de ma contrainte, j'ai atteins un niveau ou tout a implosé en moi. Dans la culture hindouiste, la zone de la taille (ou s'est produite la hernie) symbolise la sécurité, dont celle que peut apporter une situation professionnelle stable.

- lombalgie (L4/L5) tellement paralysante que j'ai terminé aux urgences, emmené par les pompiers: encore la zone de la taille, encore la symbolique de la sécurité destabilisée par mes envies de changement et mes peurs associées. Encore une éventuelle conséquence à la non écoute de ma voix intérieure.

- cancer de la peau : le mélanome se manifeste souvent face à un conflit. Je me suis senti divisé, déchiré de mon partenaire de 17 ans (mon job). Mon espace a été pollué. Je me suis senti amoindri, dévalorisé. Une cicatrice au visage, c'est aussi se montrer au monde comme l'on est à l'intérieur de soi, et non pas en fonction de ses propres arrangements.


Je rends grâce à ces somatisations, car elles m'ont poussé à faire les changements nécessaires. Sans elles, il y a de grandes chances pour que je sois encore aujourd'hui à négocier avec moi même (et les fournisseurs).

Depuis, mon corps a retrouvé la paix, en même temps que j'alignais mes actions et mon quotidien à mes convictions profondes.


La vie m'aura permis d'expérimenter moi même et de façon (relativement) intense l'un des fondements de mon accompagnement.

Si toi aussi tu somatises et que tu souhaites :

- une lecture de ce que ton corps cherche à te dire ou te montrer

- une libération des tensions associées

- un accompagnement dans les changements de vie qui aideront à soulager ton corps

- mieux écouter ton corps et prendre la responsabilité de son état


Je serai ravi de t'accueillir, ici à Voiron, pour une thérapie brève.

Alexandre






116 vues

Posts récents

Voir tout